32. La sexualité dans le couple

ParYves Alain

32. La sexualité dans le couple

La sexualité humaine est un thème abordé par de nombreux domaines scientifiques et sociaux du fait d’enjeux variés, comme les enjeux médicaux (santé et santé publique, prévention), sociaux, philosophiques, théologiques, politiques, etc.

Sans nous aventurer dans ces domaines théoriques vastes et complexes, considérons que l’harmonie sexuelle d’un couple est un ferment de sa solidité et abordons-en l’aspect pratique.

De nombreux sites proposent des points de repères pour les couples. On y trouve notamment :

  • des tests d’auto-évaluation[1]
  • des conseils conjugaux[2]
  • des propos de sexologues[3]
  • des travaux de recherche
  • des journaux féminins[4], masculins, et de la famille
  • des forums réservés aux adultes
  • des sites pornographiques….

Dans ce domaine, la société civile et l’Eglise ont des visions diamétralement opposées :

  • la société civile est généralement permissive, considérant schématiquement que tout est permis, mais oubliant de dire que tout n’est pas profitable ;
  • l’Eglise catholique a souvent considéré que la relation sexuelle avait une fonction essentiellement reproductive, même si son langage a profondément évolué, notamment à l’occasion du récent synode sur la famille.

N’en déplaisent à ceux qui, dans les deux camps « diabolisent » l’autre camp, nous considérerons pour notre part que la différence est source d’enrichissement et de joie. Nous nous efforcerons donc de présenter honnêtement les deux visions et leurs pratiques correspondantes, en estimant que les lecteurs sont assez libres et adultes pour se faire leur propre opinion, sans qu’on doive la leur dicter.

Dans la société civile, le sexe est parfois présenté avec pudeur, mais il est souvent utilisé à des fins commerciales, en excitant le désir sexuel pour faire vendre des produits et des services. Pour modérer le déferlement des instincts qu’elle provoque, la société civile s’efforce de défendre les droits de la femme et de l’enfant. Des lobbies contribuent à faire passer des lois en faveur de la libération sexuelle, du mariage pour tous, de l’avortement, etc. Des chercheurs essayent d’observer honnêtement ce qui se passe et ils publient des travaux parfois déroutants :

Les sexologues américains s’accordent maintenant pour dire que l’orgasme de la femme est à son paroxysme après dix ans de vie commune. En ce sens, la sexualité télévisée du « très-beau-tout-de-suite » est un leurre dangereux[5].

Dans la littérature, la sexualité s’immisce à toutes les époques et dans tous les genre : essai, théâtre, roman, poésie : Cantique des CantiquesBanquet de Platon, chants de Sappho, Art d’aimer d’Ovide, Satiricon de Pétrone, amour courtois du moyen âge, conquêtes de Dom Juan, L’Amour fou d’André Breton, les Confessions de Jean-Jacques Rousseau, les Femmes damnées de Charles Baudelaire, etc.

Dans l’Eglise catholique, Jean-Paul II a beaucoup écrit sur le mariage et la sexualité. Aujourd’hui, le pape François consacre plusieurs pages d’Amoris Laetitia à la sexualité et à la dimension érotique de l’amour, dont voici quelques extraits :

L’union sexuelle, vécue de manière humaine et sanctifiée par le sacrement, est un chemin de croissance dans la vie de grâce pour les époux. La valeur de l’union des corps est exprimée dans les paroles de consentement, où ils se sont acceptés et se sont donnés l’un à l’autre pour partager toute la vie. Ces paroles donnent un sens à la sexualité, et la libèrent de toute ambiguïté. [A.L. 74]

Dieu lui-même a créé la sexualité qui est un don merveilleux fait à ses créatures. Lorsqu’on l’entretient et qu’on évite sa déviance, c’est pour empêcher que ne se produise l’appauvrissement d’une valeur authentique [A.L. 150]

L’être humain est appelé à la pleine et mûre spontanéité
des rapports qui est le fruit graduel du discernement
des impulsions du propre cœur [A.L. 151]

La dimension érotique de l’amour […] est un don de Dieu qui embellit la rencontre des époux. [A.L. 152]

Les actes propres à l’union sexuelle répondent à la nature voulue par Dieu, s’ils sont vécus d’une manière vraiment humaine. [A.L. 154]

La sexualité est au service de cette amitié conjugale de manière inséparable, parce qu’elle est orientée à faire en sorte que l’autre vive en plénitude. [A.L. 156]

Malgré leurs différences, la société civile et l’Eglise se rejoignent pour condamner toutes deux l’acte conjugal imposé au conjoint sans égard à son consentement. Ils s’accordent à penser que la sexualité doit faire l’objet de dialogue entre les conjoints, pour que les décisions soient prises « d’un commun accord ».


Article suivant : La parentalité responsable
Table des matières  ///   Ecrire à l’auteur    

Source de l’image : maman pour la vie

[1] https://www.lespasseurs.com/harmoniesexuellecouple.htm

[2] http://l1visible.com/couples%E2%80%89-trouver-lharmonie-sexuelle/

[3] voici un exemple parmi tant d’autres : https://nicoleaudette.com/
parvenir-epanouissement-harmonie-sexuelle/

[4] Exemple : http://elle.fr/Love-Sexe/Sexualite

[5] http://www.bonheur-couple.fr/couple4.php

À propos de l’auteur

Yves Alain administrator

Je suis un homme ordinaire, évoluant d'une posture de sachant à celle de sage. La vie m'a donné de nombreux privilèges : français, catholique, marié, père de six enfants, grand-père, ingénieur polytechnicien, canoniste, médiateur, coach, écrivain et chef d'entreprise (https://energeTIC.fr) Il me faut les lâcher peu à peu pour trouver l'essentiel. Dans cette quête, j'ai besoin de Dieu, de la nature et peut-être de vous.