35. L’accueil de l’enfant

ParYves Alain

35. L’accueil de l’enfant

Simone et Ange-Daniel

Autrefois en France et encore aujourd’hui en Afrique, les grands frères et les grandes sœurs s’occupaient de leur petit frère ou petite sœur, sous le contrôle des parents, et ils acquéraient ainsi une expérience importante pour l’accueil de leur futur enfant. Parfois, les époux vivent à proximité des parents, des grands-parents et de la famille élargie si bien que, lors de la naissance de leur enfant, des personnes expérimentées sont présentes aux côtés des époux devenus parents. Bien souvent ce n’est pas le cas, et nombre de parents accueillent leur enfant sans avoir aucune expérience dans ce domaine.

L’expérience de la maternité est si profonde
qu’elle bouleverse l’idée qu’on se fait de soi-même
et de tout son système de valeurs[1].

En tous cas, l’arrivée d’un enfant bouleverse la vie des couples et il n’est pas rare qu’elle entraîne une crise, pouvant aller jusqu’à la séparation. Cette crise résulte de l’incompréhension par les conjoints de ce qui leur arrive, et de la difficulté qu’ils ont parfois à accepter leurs propres réactions, qui peuvent être positives et joyeuses pour l’un ou l’autre, mais aussi négatives, comme par exemple dans les cas suivants :

  • surtout s’il a été enfant unique, un des conjoints peut être déconcerté par l’arrivée de l’enfant qui bouleverse  ses habitudes ;
  • en général la mère, et parfois le père peut, au contraire, être tellement absorbé par l’enfant qu’il en oublie la relation conjugale. Le conjoint peut alors avoir du mal à s’y retrouver et il risque de vivre l’enfant comme un rival.

Au-delà de la préparation à l’accouchement, il importe donc que les époux se préparent à la venue de l’enfant en accueillant par exemple les propositions :

  • de la société civile, sur des sites comme « je suis enceinte le guide[2] » ;
  • de les sociétés religieuses, avec des initiatives comme celles de l’Institut de la famille du collège des Bernardins[3], ou de la Maternité St Joseph (14ème) qui offre des soirées ouvertes à tous les futurs parents, une série de vidéos[4], et des liens sur des associations spécialisées
    • Association SOS Préma[5] : information et soutien pour les parents d’enfant prématuré.
    • Association Sparadrap[6] : pour les enfants malades, hospitalisés.
    • Association Jumeaux et plus[7] : pour les parents de jumeaux et de naissances multiples.

Une fois l’enfant venu au monde, son éducation est une tâche délicate qui mobilise une grande énergie du couple.  .

Il s’agit d’un travail à deux, car l’exemple compte plus que les paroles, et que chacun des parents apporte sa part pour satisfaire les quatre besoins fondamentaux de l’enfant : être aimé, être apprécié, être protégé et recevoir progressivement la liberté adaptée à son âge.


Article suivant : Les équilibres dans le couple
Table des matières  ///   Ecrire à l’auteur    

[1] Jean Gottman et Nan Silver, Les couples heureux ont leurs secrets, Paris, Lattes, 2000, p. 79.

[2] https://jesuisenceinteleguide.org

[3] https://www.collegedesbernardins.fr/formation/preparation-spirituelle-la-naissance

[4] https://www.hpsj.fr/maternite/informations-pratiques/nos-videos/

[5] https://www.sosprema.com/page/173781-accueil

[6] https://www.sparadrap.org/

[7] http://www.jumeaux-et-plus.fr/

À propos de l’auteur

Yves Alain administrator

Je suis un homme ordinaire, évoluant d'une posture de sachant à celle de sage. La vie m'a donné de nombreux privilèges : français, catholique, marié, père de six enfants, grand-père, ingénieur polytechnicien, canoniste, médiateur, coach, écrivain et chef d'entreprise (https://energeTIC.fr) Il me faut les lâcher peu à peu pour trouver l'essentiel. Dans cette quête, j'ai besoin de Dieu, de la nature et peut-être de vous.