1.9. épilogue du chapitre 1

ParYves Alain

1.9. épilogue du chapitre 1

Après tous ces conseils raisonnables, souvenons-nous que :

L’amour a ses raisons que la raison ne connaît pas

Je n’échappe pas à la règle et vous livre un secret d’amour, sous la forme d’une lettre adressée à mon épouse, évoquant le temps de nos accordailles.

Chère Sylvie,

Te souviens-tu de nos premières vacances ensemble ? Nous marchions dans les rues de Saumur où tu as vécu étant enfant,  quand il s’est mis à pleuvoir. J’ai décidé de rentrer à l’hôtel mais tu as préféré continuer à marcher sur les traces de ton passé. Quand tu es rentrée deux heures plus tard, j’étais fâché que tu m’aies fait attendre si longtemps, jaloux de ton passé que tu avais préféré à moi, et dégoûté de voir tes cheveux et vêtements trempés de pluie.

Enfermé dans mes pensées, j’ai envisagé de mettre un terme à notre relation. Quand je te l’ai dit, tu as proposé que nous priions ensemble pour demander la lumière au Seigneur. Après avoir chanté et récité quelques prières, nous avons ouvert la Bible au hasard, et nous sommes tombés sur un poème d’amour du Cantique des cantiques. Nous y avons vu un signe du ciel qui m’a redonné confiance.

Encore aujourd’hui, je repense à notre première rencontre où je me sentais habité par un profond sentiment de sécurité, ni agresseur ni agressé. Avec recul, je crois que ce sentiment a eu raison de mes doutes, confirmant mon intuition que nous nous aiderions à dépasser nos blessures et à être heureux ensemble.

Je t’aime aujourd’hui plus qu’alors et ne regrette pas de t’avoir épousée

Ton mari, Alain

Chapitre suivant : Secrets de fiancés
Table des matières  ///   Ecrire à l’auteur  

À propos de l’auteur

Yves Alain administrator

Je suis un homme ordinaire, évoluant d'une posture de sachant à celle de sage. La vie m'a donné de nombreux privilèges : français, catholique, marié, père de six enfants, grand-père, ingénieur polytechnicien, canoniste, médiateur, coach, écrivain et chef d'entreprise (https://energeTIC.fr) Il me faut les lâcher peu à peu pour trouver l'essentiel. Dans cette quête, j'ai besoin de Dieu, de la nature et peut-être de vous.