26. Face aux premiers conflits

ParYves Alain

26. Face aux premiers conflits

Inévitablement, il arrive un moment où nous découvrons que nous ne sommes pas aussi semblables que nous le pensions. Nous ne vivons pas les choses de la même manière, nous avons des désirs différents, nous commençons agir et vivre l’un sans l’autre. Le doute s’installe : et si nous nous étions trompés ? Et si nous n’étions pas faits l’un pour l’autre ? Il est important de comprendre que cette phase de désillusion est parfaitement normale et que le couple n’est pas menacé pour autant. Encore faut-il prendre la peine d’en parler ensemble, même si, dans ces moments-là, nous ne sommes pas portés à communiquer car nous avons tendance à faire des reproches et n’avons pas envie d’entrer en conflit.

L’Eglise vise à encourager chacun
à être un signe de miséricorde et de proximité
là où la vie familiale ne se réalise pas parfaitement
ou ne se déroule pas dans la paix et la joie. [A.L. n°5]

Les différences entre les personnalités et a fortiori entre homme et femme sont telles qu’il en résulte immanquablement des incompréhensions, des désaccords, des disputes et des conflits. Rien d’anormal à cela, et l’on peut même dire que c’est l’absence de conflits qui serait anormale. Ainsi, ce n’est pas le conflit qui est dangereux, mais la manière dont on l’aborde pour le transformer.

La prévention et la gestion des conflits sont un art que l’on peut apprendre dans sa famille, avec ses amis, dans son entreprise ou à l’université[1], mais toute personne doit en posséder un minimum de rudiments, à base de respect de l’autre, de politesse et des techniques de communication non-violente. Ainsi, lorsque l’émotion domine dans un conflit (colère, tristesse, peur, dégoût, …), il n’est pas conseillé de chercher tout de suite une solution raisonnable car l’émotion bride alors la raison.

Je ne crois pas que nous puissions corriger
quoi que ce soit dans le monde extérieur
 que nous n’ayons d’abord corrigé en nous[2]
.

Lorsqu’il est agressé, l’homme ou la femme peut réagir selon cinq modes, dont les trois premiers sont dits reptiliens, le quatrième est accessible aux mammifères et le 5ème, aux seuls humains :

  1. la lutte ou le combat pour dominer
  2. la fuite pour se protéger
  3. l’inhibition pour se cacher ou se soumettre
  4. la collaboration, visant à chercher un compromis minimisant la perte,
  5. la négociation, qui comporte une combinaison des quatre premiers modes, mais aussi la possibilité de différer la solution en acceptant un désaccord provisoire.

Il convient par ailleurs de distinguer les conflits d’objet, portant sur des points de désaccord, qu’il est possible de résoudre par la négociation, et les conflits d’identité qui portent sur la personne de l’autre, avec une perte de confiance rendant le dialogue difficile tant que celle-ci n’est pas rétablie.

Lorsque la confiance est perdue, l’ATCC[3] postule que les deux protagonistes partagent probablement une même blessure qui s’exprime différemment, et fait croire à une incompatibilité. La violence s’installe alors et il est difficile de l’arrêter.

À chaque fois que vous rejetez la responsabilité sur quelqu’un d’autre, vous mettez juste en lumière une faiblesse de votre personnalité. Vous vous comportez en victime. Le problème c’est qu’en se comportant en victime, on ne peut faire évoluer les choses. Vous ne pourrez résoudre ce type de problème qu’en vous plaçant d’un autre point de vue. Comme le disait fort justement Einstein « On ne peut pas résoudre un problème avec le même type de pensée que celle qui l’a créé. ». La seule solution qui s’offre à vous est d’arrêter de vous comporter en victime[4].

En tous cas, il est très beau pour des fiancés de surmonter leurs premiers conflits et de découvrir la joie d’une réconciliation, où chacun s’est laissé librement transformer par amour pour l’autre et se trouve empli de gratitude pour le changement qui s’est produit en eux, souvent au-delà de leurs espérances, puisque la relation leur a permis de s’engager sur des territoires jusqu’alors inconnus.


Article suivant : Demander de l’aide
Table des matières  ///   Ecrire à l’auteur  
Commander le livre en ligne  

Source de l’image : http://www.dreamstime.com/

[1] A Abidjan de tels masters sont proposés dans plusieurs universités : UCAO et ITCJ.

[2] Etty Hillesum, Une vie bouleversée.

[3] http://atcc-institut.fr/ Approche et transformation constructive des conflits

[4] https://vincent.jousse.org/blog/le-secret-pour-prendre-ses-responsabilités-et-ne-plus-se-comporter-en-victime/

À propos de l’auteur

Yves Alain administrator

Je suis un homme ordinaire, évoluant d'une posture de sachant à celle de sage. La vie m'a donné de nombreux privilèges : français, catholique, marié, père de six enfants, grand-père, ingénieur polytechnicien, canoniste, médiateur, coach, écrivain et chef d'entreprise (https://energeTIC.fr) Il me faut les lâcher peu à peu pour trouver l'essentiel. Dans cette quête, j'ai besoin de Dieu, de la nature et peut-être de vous.